La Boutique en ligne de Castille

25.07.2018

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture de notre boutique en ligne ! Venez visiter notre boutique virtuelle à l’adresse suivante : https://www.esat-castille.org/boutique/   Vous y découvrirez...

en lire +

La MECS « Notre Maison » a un incroyable...

25.07.2018

L’origine de ce projet n’est pas anodine, elle prend naissance sur l’unité de vie du Petit Paris lors d’une discussion autour d’un repas. Cette unité qui accueille six adolescents de 16 à 18...

en lire +
Accueil > Actualités > La MECS « Notre Maison » a un incroyable talent !

La MECS « Notre Maison » a un incroyable talent !

25/07/2018

L’origine de ce projet n’est pas anodine, elle prend naissance sur l’unité de vie du Petit Paris lors d’une discussion autour d’un repas. Cette unité qui accueille six adolescents de 16 à 18 ans a un nom prédestiné pour posséder des « monuments », mais à Tonneins, pas de tour Eiffel, d’Arc de triomphe ou d’Arche de la défense, place aux « monuments » du rire, de la danse et du chant.

 

Ce soir-là, dans l’effervescence des mots, des questionnements, une idée était en train de naître. Du repas sur site avec une prestation de chacun à une invitation à tous les usagers et à tous les salariés, nos artistes laissaient libre cours à leur imagination.

 

C’est ainsi que nous avancions doucement dans la réflexion pour déboucher au mois de mars sur une première écriture d’Océane, approuvée et signée par les autres jeunes du groupe : Le nom était trouvé : « Notre maison a un incroyable talent » et cela se déroulera à la salle des fêtes de Laparade !!! 

Faisant son chemin dans les têtes de chacun l’idée de créer un moment festif à la salle des fêtes de Laparade permettait non seulement de dire « au revoir » au lieu qui a accueilli l’institution depuis plusieurs années mais aussi de réunir l’ensemble de la MECS, salariés et enfants. 

Le concept de présenter des talents plutôt que de prestations chantées élargirait la possible participation des jeunes. Le projet validé, la machine est lancée : nous devons l’exposer à toutes les unités, envoyer les invitations à chaque jeune, réserver la salle, prévoir une date, penser aux récompenses pour les gagnants et les participants, prévoir la sono, le décor, la préparation du repas, qui se charge de quoi ? 

Le projet prend alors une autre dimension : plus de cent personnes à mobiliser. L’équipe de « Petit Paris », jeunes et adultes, continue à avancer avec en perspective la date du 5 Juillet. Chacun met à profit ses compétences et ses connaissances à l’exemple de Pierre, éducateur qui s’occupe du DJ, de la sono, de la banderole de scène et l’impression de tee-shirt nominatif. 

Maîtresses de maison et personnels des services généraux proposent rapidement leur aide. Les éducateurs des différentes unités de Villeneuve, Fumel (internat et placement familial) relaient auprès des jeunes les informations que nous leur adressons par mail et se chargent d’accompagner la préparation de la prestation qui révélera le talent de chacun. En juin, M. Andrianony, directeur, se joint à nous pour préciser le projet et affiner les invitations. C’est ainsi que M. le maire de Laparade et ses adjoints sont invités, pour clore par l’intermédiaire de ce moment, de longues années de présence de la MECS dans le village. 

Début Juillet, les premières appréhensions se font sentir. Les assistantes familiales ou les éducateurs doivent rassurer les jeunes qu’ils ont en charge, le jour « J » approche et chacun appréhende le moment à sa façon. Océane qui souhaitait faire la présentatrice ne s’en sent plus les capacités, plus elle répète, plus la peur la paralyse, mais rien de grave Khadija, maîtresse de maison propose de prendre le relais.  

5 JUILLET ! NOUS Y SOMMES !

Tout devient magique. Les salariés qui ont pris un engagement pour apporter leur aide sont là, les maîtresses de maison préparent le repas pour 100 personnes, les « ingénieurs » sons et lumières transportent des caisses, déroulent des fils, Éric le factotum répond à gauche, à droite à tous les petits besoins qui relèvent de ses compétences. La table du jury prend forme. Toute cette agitation nous met en émoi. La répétition débute à 16h et nous commençons à entrevoir une ébauche de la soirée qui s’annonce prometteuse. 

19 h : invités, salariés et jeunes se retrouvent autour du repas. L’effervescence est dans l’air, les jeunes réalisent l’importance de la soirée, le doute s’installe, et s’ils ne réussissaient pas ?

Khadija, lance la soirée avec toutes les compétences de communication qu’on lui reconnaît, M. le maire raconte des anecdotes de toutes ces années où les unités étaient implantées au village. Les plus anciens sourient, les plus jeunes rigolent, mais tous ressentent l’émotion de ce moment. 

M. Andrianony, avant de s’exprimer à son tour, écoute attentivement ce passé dont il mesure l’importance pour projeter la MECS dans un avenir.

Du chant au théâtre, de la magie à la danse, les prestations des jeunes impressionnent l’ensemble du public qui ne peut qu’acclamer les artistes du jour. Les efforts mis en œuvre depuis des mois sont grandement récompensés par les applaudissements et les cris de joie des différents spectateurs. Certains pleurent, d’autres rient, d’autres encore parlent de cette peur tenace qu’ils ont pu surpasser, mais à tous la scène a fait vivre un moment unique : une joie transporte la salle avec une seule idée en tête : RECOMMENCER ! 

L’équipe éducative de Petit Paris 

Voir toutes les actualités